Contacts (+001) 514.890.6601 (Canada) / louisloul@gmail.com


E xtrait 10 min | 10 min teaser



Video de la performance 2h15 sur 4h | Video of the performace 2h15 on 4h  

     

 

Description / Descriptive

CANTO OSTINATO embarque sur un chemin éphémère à travers le temps et invite le spectateur de passage à se plonger dans un rituel méditatif le confrontant à une notion du temps collectif et individuel. Durant 4h, suivant pas à pas la musique hypnotique du compositeur néerlandais Simeon Holt Ten Canto Ostinato, le duo se laisse transporter dans une transe minimaliste. À l’heure du numérique ou tout va et doit aller vite, images, rencontres, partages, connexions, le temps semble manquer. Ainsi, dans un espace-temps modifié, les interprètes et le public se donnent le droit de prendre le temps, de se découvrent, ils se suivent, s’unissent, se cherchent, s’échappent, se défient, se rencontrent, s’éloignent, se perdent, se retrouvent, se croisent… dans la tâche simplissime d’une marche infini jonchées de variations. La performance CANTO OSTINATO se veut un pèlerinage à travers le temps ou le spectateur se retrouve confronté aux rapports humains que les interprètes incarnent.  Ils entrent dans un état de présence aiguisée. Cette présence à chaque geste, à chaque impulsion permet de rester malléable tout au long de la performance, d'être perméable au lieu et de plonger plus profondément dans l'écoute des interprètes. Chaque action et chaque choix devient clair et mobile car l’expérience est évolutive laissant place à la spontanéité et à la découverte. Durant chaque performance, les interprètes entrent dans la cadence à leur rythme à travers la structure de base, la marche. Celle-ci se complexifie alors qu’ils jouent avec 106 systèmes de mouvements qu’ils peuvent utiliser à leur guise reliés aux 106 cellules de répétitions qui évoluent à travers la pièce musicale.

CANTO OSTINATO dévoile les spécificités insoupçonnées mais signifiantes de chaque lieu, offre une nouvelle vision de la ville et de l'œuvre qui s’y adapte, et joue un rôle actif avec l'espace. Dans ce contexte de danse in situ on comprend mieux les liens qui unissent le site aux danseurs, les danseurs au public, le public au site. Le spectateur devient participant de l’acte de création remettant en cause non seulement la frontalité du théâtre, mais également l’espace fonctionnel et social de la ville. Avec CANTO OSTINATO nous sortons du studio pour intervenir dans le milieu urbain ou rural, une place publique, une ruelle, un hall, un parc, une église, une plage, une forêt, un musée, une station de métro, un champ, une rivière, puis, une fois sur les lieux, nous déposons une signature unique au lieu et à l’intuition qu’il suscite. Au fil de ce véritable marathon de 4h la performance devient alors une sorte de folklore transcendant. Les interprètes deviennent la musique qui les suit peu importe le lieu grâce à des speakers intégrés à leurs ceintures. Ils évoluent à travers 4 tableaux prédéterminés par la tâche mais dont les lieux sont déterminés le jour avant la performance pour qu’ainsi la performance s’imprègne le plus possible du contexte spatial.

 

CANTO OSTINATO embarks on an ephemeral path through time and invites the audience to immerse itself in a meditative ritual confronting it with a notion of collective and individual time. For 4 hours, following step by step the hypnotic music of the Dutch composer Simeon Holt Ten, CANTO OSTINATO, the duet is being carried away in a minimalist trance. In the digital age where everything goes fast, images, meetings, shares, connections, time seems to be running out. Thus, in a modified space-time, the interpreters and the public give themselves the right to take the time, to discover themselves, they follow each other, unite, escape, challenge each other, meet, search, defy, loose each other, cross paths, … in a very simple task of an infinite walking littered with variations. The CANTO OSTINATO performance is intended to be a pilgrimage through time where the spectators are faced with human relations the performers embodies. They enter a state of heightened presence. This presence at every gesture, at every impulse allows to remain malleable throughout the performance, to be permeable instead and to dive deeper into the listening of the interpreters. Every action and every choice become clear and mobile because the experience is evolutionary leaving room for spontaneity and discovery. During each performance, the performers enter the cadence at their own pace through the basic structure, walking. It becomes more complex as they play with 106 movement systems that they can use as they wish, linked to the 106 repetition cells that evolve through the musical piece.

CANTO OSTINATO reveals the unexpected but significant specificities of each place, offers a new vision of the city and the work that adapts to it, and plays an active role with space. In this context of in situ dance we better understand the links that unite the site with the dancers, the dancers to the public, the audience to the site. The spectator becomes a participant in the act of creation which calls into question not only the frontality of the theatre, but also the functional and social space of the city. With CANTO OSTINATO we leave the studio to intervene in the urban or rural environment, a public square, an alley, a hall, a park, a church, a beach, a forest, a museum, a metro station, a field, a river, then, once on the spot, we deposit a unique signature in the space and on the intuition that it arouses. During this real marathon of 4h the performance then becomes a kind of transcendent folklore. Performers become the music that follows them no matter where they are, thanks to speakers integrated into their belts. They evolve through 4 parts predetermined by the task but the locations of which are determined the day before the performance so that the performance is as impregnated as possible of the spatial context.

 
 

A propos / About 

D’abord interprète en danse contemporaine (O Vertigo, Carré des Lombes, Alan Lake Factorie, Montréal Danse, Louise Bédard …), Louis-Elyan Martin s’affirme très vite en tant que chorégraphe en parallèle. En 2015, il crée [ID] DOUBLE, sa première pièce long format. Collaborant rapidement avec les productions EM pour la diffusion, [ID] DOUBLE est présentée depuis les quatre dernières années à travers le réseau Accès Culture Montréal, part en tournée en France, en République de Chypre, en République Dominicaine et est en préparation de ses activités 2019-2020 en Amérique du Sud. En 2016, il est subventionné par le CALQ pour sa nouvelle pièce TITANOMACHIE présentée au Festival Quartiers Danse. Il reçoit aussi le soutien d’acteurs majeurs comme Circuit-Est, L’EDCM et le CCOV pour développer son travail. En 2019 il présente son nouveau solo SOUS LA BRÈCHE, s’inspirant de la vulnérabilité de l’être humain et de ses dualités morales, son esthétisme se déploie sur un terrain de jeu inépuisable de recherche corporelle et de charge émotionnelle. En Juillet 2019 il a présenté son projet in situ CANTO OSTINATO une pièce de 4h sous le signe du temps à l’Arsenal Art Contemporain.

 

Mostly a contemporary dancer (O Vertigo, Carré des Lombes, Alan Lake Factorie, Montréal Danse, Louis Bédard …) Louis-Elyan Martin assert himself quickly in parallel as a choreographer. In 2015, he creates [ID] DOUBLE, his first full length piece. Collaborating quickly with EM Productions for distribution, [ID] DOUBLE has been in the last three years presented through Réseau Accès Culture Montréal, went on tour in France, Republic of Cyprus, Dominican Republic  and is preparing its 2019-2020 activities. In 2016 he is supported by CALQ for his new creation TITANOMACHIE presented at festival Quartiers Danse. He also receives the support of major dance operators like Circuit-Est, EDCM and CCOV to develop his work. In 2019, he presents his new solo UNDER THE BREACH, inspired by the vulnerability and moral dualities of the human being, his aesthetic unfolds on an endless playground of movement research and emotional load. In July 2019 he presented his in situ project CANTO OSTINATO, a 4h piece under the theme of time at Arsenal Art Contemporain.

 
 

Calendrier / Calendar

01-07-2019 / 15-07-2019               Résidence Arsenal         Montréal, Canada

 
 

Vision artistique / Artistic statement

La dichotomie de l’humain, ses forces d’opposition qui la constituent, cette tension qui nous habite, sont pour moi tel un éventail de possibilités d’exploration. Ma pratique s’articule autour de la vulnérabilité de l’être, les failles cachées sous la chair, que je cherche à exhumer pour mieux les explorer. Les conflits internes, les questions, les doutes, les responsabilités et les conséquences de nos actions, envers nous-même et la société, à mes yeux représentent un terrain de jeu sur la recherche du corps fascinant. Cette abondance de dualités morales donne lieu à une émotion chargée de sensibilité, entre fragilité et frénésie. Chorégraphe et interprète en danse contemporaine, diplômé en littérature et aussi passionné d’histoire et de mythologie, souvent, j’y discerne les bases de mes créations. Mon esthétique ainsi que mon chemin artistique trouvent leurs racines dans ces éternelles histoires ou personnages. Mon bagage littéraire et historique dirige ma pratique vers la construction d’images complexes et percutantes dans une architecture spatiale découpée. Toujours à la recherche de l’organicité du corps dans la construction chorégraphique, je compose avec l’intuition du corps face aux images. Il en ressort une quête identitaire, matérialisant les différentes luttes intimes en son esprit et son corps pour y trouver un certain équilibre.

 

Human dichotomy, its composing opposite forces, the tension we embody, are for me the greatest  spectrum of possibilities to explore. My practice evolves around the vulnerability of the Being, its hidden cracks under the flesh, i try to exhume to explore. Internal conflicts, questions, doubts, responsabilities and consequences of our actions, towards ourselves and society, to me represent a fascinating playground for body language research. This abundance of moral dualities gives way to a sensitivity charged emotion, between fragility and frenzy. Choreographer and dancer in contemporary dance, master graduate in literature but also a passionate in history and mythology, i often discern in there the bases of my creations. My aesthetic as well as my artistic statement find their roots in those eternal stories or characters. My literature and history background lead my practice to the construction of complex and percussive images in a shape spatial architecture. Always looking for the organicity of the body in the choreographic construction, i compose with the intuition of the body facing the images. A quest of identity emmerge, materializing the different intimate struggles in one’s body and spirit to find a balance

 


Devis technique / Technical Rider

Cliquez ici pour le devis technique.
Click here for technical rider.

Crédits 

Concepteur / Concept : Louis-Elyan Martin
Chorégraphie et interprétation / Choreography and performance : Louis-Elyan Martin et Laurie-Anne Langis
Oeil extérieur / External eye : Isabelle Poirier
Musique / Music : Siméon Holt Ten
Costumes : Louis-Elyan Martin
Video : Claudia Chan Tak
Photos : David Wong et Vanessa Fortin

L’artiste a bénéficié d’une résidence de création de l’Arsenal Art Contemporain / Danse Danse